Dark

Light

Dark

Light

Opus Magnum – Travail à la chaine

Les jeux Zachtronics ont tous le même principe, ce sont des jeux de puzzles complexes, qui proposent de faire du codage informatique, ce qui change c’est l’emballage. Et cette fois, on est dans de la programmation visuelle avec une dizaine d’actions (tourner à gauche/droite, rotation, attraper/lâcher, etc) pouvant s’appliquer à différents manipulateurs et dont l’objectif de chaque niveau est de créer la formule alchimique demandée.
L’écran de jeu se décompose en deux parties, en haut la chaîne de production et en bas les ordres donnés aux différents manipulateurs de la chaîne. Permettant de voir sa chaîne de production prendre vie et s’activer d’elle-même, elle pourra même être exporté en GIF pour un rendu hypnotisant.

Opus Magnum

L’avantage d’Opus Magnum, c’est d’être plus simple que les autres jeux de cette équipe et qu’il n’y a pas de notice complexe à apprendre. Le jeu va même accompagner le joueur dans les premiers puzzles pour expliquer les différentes mécaniques, permettant de découvrir progressivement les règles, mais sans avoir un tutoriel trop formaté (et ça c’est bien par rapport aux autres jeux Zachtronics).
La mécanique de jeu permet d’éviter d’être bloqué trop longtemps grâce à ses solutions ouvertes, il n’y a pas de contraintes d’actions imposées et le joueur peut résoudre l’énigme avec des centaines d’actions et de manipulateurs si besoin. L’idée étant ensuite d’optimiser la chaîne de production pour avoir le rendu le plus efficacité et prouver sa supériorité dans le classement de fin de niveau.
Une fois les bases comprises c’est parti pour une cinquantaine de niveaux qui feront travailler vos méninges.

Pour les connaisseurs le jeu ressemble à infinifactory en 2D
Ah ouais, y’a une histoire d’alchimie, mais c’est méga optionnel, elle peut être zappée sans problème.