L’immense réseau social vient de publier une nouvelle application pour Smartphone. Cette application se nomme Facebook Messenger et l’entreprise affiche clairement son objectif : remplacer le SMS et par la même occasion conquérir un marché composé de plusieurs acteurs importants.
Cette application a pour but de se substituer aux SMS.

Pour faire simple l’application reprend ce que l’on trouve dans la partie Messagerie de Facebook. Avec celle-ci on envoie et reçoit des messages via internet sur le réseau social. La seule différence (actuellement), c’est qu’il est possible d’envoyer des messages aux contacts ne figurant pas sur Facebook.

Depuis quelques années, les clones de BBM se sont reproduit avec les What’s App, Viber, même Gtalk utilise un principe similaire et Apple compte diffuser iMessage avec l’iOs5. Bref, tout le monde s’y est mis. Grâce à cette application, Facebook ne révolutionne rien, il simplifie une partie de son offre. L’avantage de cet application est que contrairement aux applications comme Viber qui réduit votre carnet d’adresse en affichant seulement les personnes possédant cette application, Facebook reprends votre liste d’amis et y ajoute vos contacts. Et contrairement aux autres applications, celle-ci ne se limite pas aux Smartphones, mais fonctionne avec les personnes qui consultent Facebook depuis un ordinateur. Le système fonctionne de la même manière que Gtalk, avec un nombre de contact facilement plus élevé.

L’utilisation de la géolocalisation n’est pas indispensable, une sorte de Google Latitude. Mais sans avoir à changer d’application pour envoyer un message à un contact. Un petit ajout agréable, mais pas indispensable.

Au final l’application Facebook Messenger, ne réinvente pas la roue, mais ajoute un pneu de qualité à celle-ci. C’est sa facilité d’utilisation et la liste d’amis qui pourra le permettre de remplacer le SMS. Avec l’application, c’est l’ensemble des concurrents qui doivent trembler. Apple a déjà eu du mal avec Facetime, iMessages n’aura aucun atouts de son côté face à Facebook Messenger. Quant aux autres, la fin est surement proche. Le seul survivant aurait pu être BBM, mais dans le contexte difficile pour RIM à s’imposer face à iOs et Android, Facebook Messenger va être la pelle qui va aider le canadien à creuser sa tombe.
Le seul inconvenant est le lancement en Europe, actuellement l’application n’est pas encore disponible. En cause probablement, l’envoi des messages aux personnes n’ayant pas Facebook qui n’est pas supporté. Et ce n’est pas les opérateurs qui feront leurs possibles pour faciliter la mise en place de l’application dans le pays.
Si vous n’avez pas encore l’application, c’est pas grave, il suffit d’aller dans la partie Messages de l’application Facebook, c’est quasiment pareil 🙂